L’activité physique et les multiples impacts sur les jeunes ayant un TDA/H

Quand

31/03/2015    
19:00 - 21:00

Type d’évènement

Depuis longtemps, il y a un consensus populaire voulant que l’activité physique soit une bonne chose pour les enfants qui ont un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité parce que, par définition, ces enfants bougent beaucoup.

Est-ce que c’est vraiment bénéfique ? Quels sports ou activités doivent être pratiqués ? Quels sont les impacts de l’activité physique sur nos jeunes ?

Angèle Michaud, enseignante en éducation physique au Collège de Valleyfield, nous informe et répond à nos questions au sujet de l’activité physique pour nos jeunes ayant un TDA/H et de ses nombreux impacts positifs.

Retour haut de page